AccueilContrats de travail › La retraite

La retraite

linkedin tweeter facebook

Vous approchez l’âge de la retraite et vous voulez tout savoir sur la retraite ? Ou alors, vous êtes un salarié et souhaitez connaître un peu plus sur ce sujet, pour peut-être anticiper votre retraite, ou peut-être, tout simplement, par curiosité.

  • SOMMAIRE
  • 62 ans est l’âge légal

    Le salarié peut prendre la décision de prendre sa retraite à partir de 62 ans.

    S'il a réuni les conditions nécessaires pour avoir le taux plein

    - Il peut partir à la retraite avec le taux maximum,
    - Ou il peut continuer à travailler pour bénéficier d’une surcote.

    S'il n'a pas réuni les conditions pour avoir le taux plein

    - Il peut partir à la retraite, mais avec une réduction définitive de la retraite.
    - Ou il peut attendre et continuer à travailler jusqu’à avoir toutes les conditions et avoir le taux plein, jusqu’à 67 ans maximum.

    67 ans est l’àge où les salariés atteignent automatiquement le taux plein, quelque soit le nombre de trimestres acquis. C'est aussi l'âge où l'employeur peut les inviter à partir en retraite.

    70 ans est l’àge où l’employeur peut “obliger” ses salariés à partir en retraite.

    Les jeunes retraités peuvent partir à la retraite avant 62 ans, sous conditions :
    - S'il a effectué une carrière longue,
    - S'il est handicapé,
    - En raison de la pénibilité de travail,
    - Pour incapacité permanente.

  • Les droits à la pension vieillesse dépendent de l’âge et du nombre de trimestres cotisés.

    Si le jeune retraité a effectué toute sa carrière en tant que salarié dans le secteur privé, il aura :
    - Une retraite de base versée par la Sécurité Sociale,
    - Et une retraite complémentaire versée par l'Agirc-Arrco.

    Retraite de base de la Sécurité Sociale

    1er pilier obligatoire, il se compte en trimestres sur relevé de carrière.

    Pour avoir le taux plein à 50%, le salarié doit cumuler 160 - 172 trimestres en fonction de la date de naissance du retraité.
    Les 50% du salaire annuel se calculent sur la moyenne des 25 meilleures années de carrière.

    Le plafond de la retraite de base est de 50 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale, soit 20 568 € en 2020.

    Pour le calcul de la retraite, vous pouvez consulter votre relevé de carrière sur www.lassuranceretraite.fr.

    Comment obtenir les trimestres ?
    - Travail en entreprise,
    - Chômage,
    - Arrêt maladie,
    - Accident de travail (que pour les salariés),
    - Invalidité,
    - Congés maternité,
    - Service militaire,
    - Élevé un ou plusieurs enfants,
    - Un adulte handicapé à la charge,
    - Compte de Prévention Professionnel, uniquement pour les salariés.

    Retraite complémentaire AGIRC / ARRCO

    2ème pilier obligatoire.

    Autrefois, l'Agirc et l’Arrco étaient deux retraites complémentaires différentes. Depuis 2019, ils sont ensembles.

    La retraite complémentaire se compte en points et non en trimestres. Les points retraites sont revalorisés tous les ans.

    3ème pilier

    Il N’est PAS obligatoire et il dépend uniquement de l’âge et non du nombre de trimestres cotisés.

    Si le salarié a exercé des professions dans l’agriculture, l’artisanat, en tant qu’indépendant, dans le libéral, dans le secteur public, etc., il percevra plusieurs pensions de retraites de base et complémentaires.

  • Le salarié choisi sa date de retraite par écrit un an avant son départ avec préavis et il doit solder ses congés payés. Le dossier de demande de départ doit se faire 4 à 6 mois avant son départ.

  • Que cela soit un départ volontaire ou une mise à la retraite, le préavis est le même :
    - Moins de 6 mois d’ancienneté : consulter la convention collective ou l'usage,
    - 6 mois à 2 ans d’ancienneté : 1 mois de préavis,
    - + 2 ans d’ancienneté : 2 mois.

  • Que la retraite soit volontaire ou imposée par l’employeur, il y a une indemnité par l’employeur au moment du départ de la retraite.

    Départ volontaire à la retraite

    Quand le salarié décide de partir, qu’il ait 62 ans ou non, il fait sa demande de départ en Lettre Recommandée avec Accusé de Réception.

    Le salaire de départ à la retraite est à prendre en compte selon la formule la plus avantageuse. Les calculs sont basés sur :
    - La moyenne des rémunérations brutes des 12 derniers mois précédant le départ à la retraite,
    - Ou la moyenne des rémunérations brutes des 3 derniers mois précédant le départ à la retraite,

    Il faut que le jeune retraité ait au moins 10 ans d’ancienneté pour toucher aux indemnités de retraite volontaire. Pour les calculs, on prend en compte l’ancienneté :
    - 10 à 15 ans d’ancienneté : ½ mois de salaire,
    - 15 à 20 ans d’ancienneté : 1 mois de salaire,
    - 20 à 30 ans d’ancienneté : 1 mois ½ de salaire,
    - Au moins 30 ans d’ancienneté : 2 mois de salaire.

    L'indemnité est totalement imposable et soumise à cotisation.

    Mise à la retraite de l’employeur

    L’employeur peut inviter son salarié à partir à la retraite, seulement si ce dernier a droit à une pension vieillesse à taux plein, soit à partir de 67 ans. Ce dernier peut refuser.

    Si le patron invite le départ avant ses 67 ans, cela est considéré comme un licenciement pour discrimination liée à l’âge.

    En revanche, l’employeur peut obliger le départ à 70 ans.

    Les indemnités sont les mêmes que celles du licenciement, voire plus, si la convention collective le permet.

    La direction doit calculer les indemnités de licenciement jusqu'au dernier jour de travail, qu'il soit exécuté ou non.

    Les indemnités sont soumises à cotisation, mais sont exonérées d’impôt sur le revenu.

    Si le montant dépasse le minimum légal conventionnelle, il est exonéré d'impôt avec une limite.
    - de 2 fois le montant de la rémunération brute annuelle perçue l'année précédant la mise à la retraite, dans la limite de 202 620 € pour les indemnités perçues en 2019,
    - OU de 50 % du montant de l'indemnité perçue dans la même limite de 202 620 € pour les indemnités perçues en 2019.

linkedin tweeter facebook

D'autres articles sur la loi du travail en France et les contrats de travail à lire aussi...

Les CDI - Vie-Pro

Les CDD - Vie-Pro

Les autres contrats de travail - Vie-Pro

Conges payes - Vie-Pro

Conges maternite - Vie-Pro

Periode d'essai - Vie-Pro

Demission - Vie-Pro

Licenciement - Vie-Pro

Rupture conventionnelle - Vie-Pro

La retraite - Vie-Pro

Organisation papiers - Vie-Pro

Bulletin - Vie-Pro

Bulletin de paie 2 - Vie-Pro

La retraite

Dernière vidéo en ligne

video Vie-Pro

Abonnez-vous sur la chaîne YouTube de Vie-Pro

chaîne youtube de Vie-Pro

Likez aussi la page facebook pour suivre toute l'actualité

page facebook de Vie-Pro

Aidez mon site et ma chaîne Youtube à évoluer avec vos dons Tipeee

Tipeee Vie-Pro

Les autres articles

Les CDI - Vie-Pro

Les CDD - Vie-Pro

Les autres contrats de travail - Vie-Pro

Conges payes - Vie-Pro

Conges mat - Vie-Pro

Periode d'essai - Vie-Pro

Demission - Vie-Pro

Licenciement - Vie-Pro

Rupture conventionnelle - Vie-Pro

La retraite - Vie-Pro

Organisation papiers - Vie-Pro

Bulletin - Vie-Pro

Bulletin de paie 2 - Vie-Pro

Catégories YT | Plan du site | FAQ | Mentions légales | CGV | Contact | © 2018 - 2021 Vie-Professionnelle.fr

chaîne youtube de Vie-Pro       page facebook de Vie-Pro       Tipeee Vie-Pro